Michael Cohen: si Trump perd en 2020, “il n’y aura jamais de transition pacifique du pouvoir”

L’ancien avocat et fixateur du président Trump, Michael Cohen, a terminé son témoignage devant le comité de surveillance de la Chambre en prévenant que si Trump perdait en 2020, «il n’y aurait jamais de transition pacifique du pouvoir».

Il a également choisi d’utiliser ses remarques finales pour critiquer le président sur tous les sujets, de l’immigration à la séparation de la famille, à la fermeture du gouvernement, en passant par ses attaques contre les médias.

“Je prie pour que le pays ne commette pas les mêmes erreurs que moi ou que je paie le lourd tribut que ma famille et moi-même payons”, a-t-il déclaré.

Lire Aussi:  Obama reconnaît le rôle des États-Unis dans l’apparition de l’EI

Peu de temps avant la fin de l’audience, le représentant républicain Mark Meadows a réagi avec indignation lorsque la représentante démocrate Rashida Tlaib a critiqué sa décision de faire comparaître une femme noire en tant qu’infirmière pour réfuter le racisme.

«Mes nièces et mes neveux sont des gens de couleur», s’exclame-t-il, mais malgré cela, il reste un ardent défenseur des théories du complot raciste entourant le lieu de naissance d’Obama.