La France demande à la Chine d’arrêter d’exploiter ses matières premières en Afrique

Vieilles de plusieurs siècles, les relations entre la Chine et l’Afriquen’ont jamais été aussi fortes qu’au cours des quinze dernières années. Et le niveau d’engagement de l’empire du Milieu sur le continent a atteint des niveaux inédits. Cette offensive est menée à la fois par les entreprises publiques et privées, les décideurs politiques et les diplomates, et est autant le fruit d’actions spontanées que d’une stratégie bien orchestrée par Pékin.

Tous les investisseurs internationaux voient en l’Afrique un important réservoir de minerais et sont attirés par le pétrole angolais et nigérian, par le cuivre de la RD Congo et de la Zambie ou encore par l’uranium namibien. Mais les Européens et les Américains la perçoivent également comme une inquiétante source d’instabilité, de migration et de terrorisme, tandis que la Chine préfère se concentrer sur ses opportunités.

Lire Aussi:  La France appelle trois pays africains à rester dans la CPI

Récemment, les entreprises de l’empire du Milieu ont réussi à sécuriser leur accès au cobalt, crucial pour la production des batteries de voitures électriques, en rachetant à coups de milliards de dollars des parts dans les mines de la RD Congo, premier producteur mondial.

En effet, à l’occasion du sommet sino-africain ayant récemment eu lieu à Pékin, le président chinois Xi Jinping a promis d’investir pas loin de 60 milliards de dollars en Afrique, afin d’aider le continent à se développer. Une annonce bienvenue par les 53 chefs d’État africains présents,  qui ont accepté de donner leurs matières premières à la Chine en échange de ces fonds.

Lire Aussi:  «L'Algérie, le cauchemar de Macron»: Ce qui se passerait en France si Bouteflika mourrait

De leur côté, les partenaires « historiques de l’Afrique » ont décidé de réagir. C’est notamment le cas de la France qui a décidé d’augmenter la part de ses dons au continent africain, l’objectif étant d’atteindre 0,55 % du RNB, Revenu National Brut, à l’horizon 2022, comme l’a récemment expliqué le ministre français de l’Europe et des affaires étrangères Jean-Yves le Drian au siège de l’Agence Française pour le Développement.  La France a également demandé à la Chine de ne plus exploiter ses ressources en Afrique, en particulier ses Ex colonies.

La France a mis en garde la Chine contre une sous-exploitation des matières premières africaines, en particulier les 14 pays africains auxquels la France reçoit un impôt colonial.

Lire Aussi:  Un homme dans quelques jours à sa mort, ferme les fesses de sa femme à l’aide d’une superbe colle

Ne manquez plus les infos. rejoignez notre group sur #Telegram et recevez toute l’actualité directement sur votre téléphone Suivez ce lien pour rejoindre -> https://t.me/joinchat/HrFQ8xLEDHQ1IKWgLKIMKQ