Edward Snowden: “le réchauffement climatique est une invention de la CIA”

Le dénonciateur de l’Agence nationale de sécurité, Edward Snowden, a fait une nouvelle affirmation controversée hier lors d’une interview, affirmant qu’il dispose d’informations confidentielles prouvant que la CIA est à l’origine de la “théorie du réchauffement de la planète”.

Snowden, qui vit comme un fugitif en Russie après avoir divulgué des documents sur les programmes de surveillance de la NSA, a fait des allégations jusque-là inconnues au cours d’un entretien avec le Moscow Tribune.

M. Snowden a déclaré que la CIA avait pour la première fois orchestré la propagation de la «peur du réchauffement de la planète» dans les années 1950, afin de détourner l’attention de la communauté scientifique des dangers de la course aux armements et de renforcer son contrôle sur les instituts de recherche.

Lire Aussi:  Assange dévoile le plan des élites américaines pour remplacer Trump par Pence

«J’ai des documents montrant que la CIA a tout inventé», affirme Edward Snowden. «Le réchauffement de la planète a été inventé pour effrayer les gens et détourner leur attention d’autres dangers créés par l’homme, comme les armes nucléaires.

La CIA a donné des millions de dollars à tout scientifique qui voudrait confirmer la théorie. Ainsi, de nombreux scientifiques sans scrupules ont fait ce qui leur était demandé pour obtenir cet argent. Maintenant, il y a tellement de fausses données pour confirmer que le réchauffement climatique “existe”, qu’elles ont en fait convaincu tout le monde que c’était vrai. ”

Edward Snowden a été embauché par un contractant de la NSA en 2013 après un précédent emploi chez Dell et la CIA. Au mois de juin de la même année, il a révélé des milliers de documents classifiés NSA à des journalistes.

Lire Aussi:  Organisateur du 11 septembre à Obama: les USA devraient revendiquer cet attentat

Il affirme également être en possession de documents de la CIA, reliant l’agence à de nombreuses activités illégales. Le gouvernement américain a déposé des accusations d’espionnage contre lui peu après que ses révélations aient été rendues publiques.

Il vit sous asile à Moscou après avoir fui les États-Unis pour Hong Kong à la suite des fuites. Le 28 juillet 2015, la Maison Blanche a rejeté la pétition «Nous le peuple» de près de 168 000 signataires, pour lui pardonner.

Il a depuis menacé de divulguer d’autres documents en sa possession, ce qui, selon lui, serait bien plus embarrassant pour le gouvernement américain que ceux qu’il a déjà rendus publics.

Lire Aussi:  USA: Les démocrates disent maintenant que la tentative de piratage était de l'intérieur