Cameroun: les anglophones appellent le gouvernement à leur secours contre les combattants ambazoniens

Le Cameroun a été pendant 1 an l’épicentre de la violence dans les deux régions anglophones du pays. La protestation qui a commencé avec la revendication sociale est au bord de la guerre civile. d’un côté, les combattants ambazoniens et les combattants pro-gouvernementaux de l’autre côté.

Le gouvernement Camerounais dans un communiqué a déclaré que plus de 89 forces de sécurité ont été tuées jusqu’à présent avec plus de 600 civils pris entre deux feux et que plus de 1000 combattants ambazonistes ont été tués.

Plus de 100 000 civils ont fui les violences dans le Nigeria voisin, forcés d’évacuer leurs villages par les combattants ambazoniens. Les combattants ambazoniens onat également brûlé plusieurs écoles et tué des étudiants qui ont tenté de violer leur politique de non-école.

entre les viols, les enlèvements, les assassinats d’enseignants et les chefs traditionnels, la destruction de biens par les ambazoniens, les communautés anglophones demandent au gouvernement de venir à leur secours. Alors que le gouvernement camerounais fait tout son possible pour contrôler la situation, les combattants ambazoniens tuent tout ce qui tente de perturber leur objectif d’indépendance

Hier soir, dans un acte de frustration, les combattants ambazoniens ont coupé la route reliant l’ouest au nord-ouest du pays, de nombreux bus de transport appartenant à Amour Mezam ont été détruits et des passagers enlevés et un chauffeur a été tué.