Premier ministre hongrois : Chaque migrant qui a été secouru doit retourner en Afrique

Dans un entretien accordé au tabloïd allemand Bild, le Premier ministre hongrois a fortement critiqué la politique migratoire de l’UE. “Si nous voulons sauver des vies, nous devons arrêter les gens sur la rive sud de la Méditerranée pour les empêcher de partir dans un périple sans espoir”, a déclaré M. Orban.

Le Premier ministre hongrois a déclaré au tabloïd allemand : “Chaque migrant qui a été sauvé doit retourner en Afrique. C’est le seul moyen d’éviter un grand nombre de morts en mer.” Samedi, Orban a déclaré lors de son discours annuel à Baile Tusnad en Roumanie : “L’élite européenne est visiblement nerveuse.”

“Leur grand objectif est de transformer l’Europe, de la faire entrer dans une ère post-chrétienne et dans une ère où les nations disparaissent. Ce processus pourrait être sapé lors des élections européennes et il est de notre intérêt élémentaire d’arrêter cette transformation”.

“Nous faisons face à un grand moment. Nous disons adieu non seulement à la démocratie libérale (…) mais aussi à l’élite de 1968”, a-t-il dit, faisant référence à la gauche libérale qui a mis fin à la domination du conservatisme dans plusieurs pays