Le Pentagone largue la mère de toutes les bombes en Afghanistan pour la première fois

L’armée américaine a pour la première fois utilisé sa plus puissante bombe non nucléaire. La bombe a explosé dans l’est de l’Afghanistan.

Les États-Unis ont utilisé jeudi leur plus puissante bombe non nucléaire de 9,5 tonnes dans la province afghane de Nangarhar (est) dans le cadre de la lutte contre un groupe important de terroristes de Daech, a annoncé jeudi le Pentagone.

« Nous avons porté une frappe jeudi dans la région d’Achin, dans la province de Nangarhar. La frappe a visé les terroristes de Daech, leurs systèmes de tunnels. Nous avons utilisé une bombe GBU-43 », a indiqué un porte-parole du Pentagone.

Lire Aussi:  L'administration Trump va vendre des avions au Nigeria

La bombe thermobarique ou « à effet de souffle » GBU-43 a été larguée par un avion MC-130.

Il s’agit de la première utilisation en conditions réelles de la bombe GBU-43 MOAB (Massive Ordnance Air Blast Bomb) baptisée « la mère de toutes les bombes » qui a été testée en 2003.

La Maison-Blanche a déclaré que les militaires américains cherchaient à éviter les pertes civiles en larguant la bombe GBU-43 en Afghanistan.