F. Tshisekedi : “Il ne faut pas vous réjouir si vous êtes nommé ministre, car le ministre du prochain gouvernement sera l’esclave du peuple congolais”

Le président de la République Démocratique du Congo a, au cours d’un dîner offert à la Cité de l’Union Africaine vendredi 22 février dernier à un échantillon de représentants des originaires du Grand Équateur, prévenu les membres du prochain gouvernement qu’ils devront travailler pour le peuple congolais.

“Il ne faut pas vous réjouir (si vous êtes nommé ministre, NDLR), car le ministre du prochain gouvernement sera l’esclave du peuple congolais. Il doit travailler pour les congolais”, a prévenu Félix Tshisekedi.

En outre, le chef de l’État a signalé qu’un code de bonne conduite sera élaboré et mis en place de telle sorte que celui qui mettra sa main dans la caisse de l’État ne s’en prendra qu’à lui-même.

Lire Aussi:  Netanyahou : «Les migrants africains sont bien pires que les terroristes»

Tout au long de son mot de circonstance, le président de la République a réaffirmé sa détermination à améliorer le quotidien des militaires et policiers, des enseignants et infirmiers, des fonctionnaires et agents de la fonction publique.

“C’est ce Congo dont je rêve. C’est un Congo possible, si nous abandonnons les mauvaises habitudes décriées en privilégiant l’intérêt général”, conclut Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Pour rappel, Félix Tshisekedi a totalisé dimanche 24 février dernier, un mois au sommet de l’État depuis sa prestation de serment intervenue le 24 janvier 2019 au Palais de la Nation.

La formation du prochain gouvernement de la République est toujours attendue aussi bien par le peuple congolais que par les partenaires de la République Démocratique du Congo.

Lire Aussi:  Le Maroc demande au président de l'Union africaine d'intervenir pour son adhésion

Jephté Kitsita