Le Danemark envisage d’envoyer les Migrants Africains sur une île Isolée

Le gouvernement danois a conclu un accord pour transférer les migrants africains vers une île isolée et inhabituelle, autrefois utilisée pour les animaux contagieux. ça ne concerne pas seulement les migrants africains mais tous les réfugiés du pays

Dans le cadre d’un programme anti-immigration grandissant, le ministre danois de l’Immigration, Inger Støjberg, du parti de centre-droit Venstre, a écrit sur Facebook que certaines personnes «sont indésirables et le ressentiront».

L’accord controversé fait partie d’un nouveau projet de loi de finances pour 2019 approuvé par le gouvernement de centre-droite et le Parti du peuple danois (DPP), un parti de droite populiste ayant une politique anti-immigration.

Lire Aussi:  Espagne: Carles Puigdemont à demander l'asile politique en Belgique........ ?

Martin Henriksen, porte-parole du PDP dans le domaine de l’immigration, a déclaré: «Notre espoir … est que les personnes extérieures au Danemark comprennent que le Danemark n’est pas un pays très attrayant pour demander l’asile, si vous êtes réfugié, avez l’intention de causer des dommages ou incitez à la criminalité.»

Støjberg a écrit sur Facebook: «Lorsque vous êtes indésirable dans la société danoise, vous ne devriez pas gêner les Danois ordinaires», ajoutant que «(les migrants african) obtiendront une nouvelle adresse».  Selon le plan, qui doit encore être adopté par le parlement, cette adresse pourrait être l’île de Lindholm, située au sud-est du pays, à 10 kilomètres de la mer et abritant depuis des décennies un centre de recherche sur les animaux gravement malades et contagieux.

Lire Aussi:  L'Ouganda interdit aux femmes d'aller travailler en Arabie saoudite

Ces installations seront dégagées et un centre d’immigration d’une capacité initiale de 100 résidents sera construit à leur place. Selon un communiqué gouvernemental, le nouveau centre hébergera des réfugiés bénéficiant du statut de «séjour toléré», ce qui signifie qu’ils n’ont pas de permis de séjour mais ne peuvent pas être expulsés pour d’autres raisons, y compris des menaces de mort s’ils sont renvoyés chez eux. ; ceux qui sont sur le point d’être expulsés en raison d’activités criminelles ou pour des raisons de sécurité nationale; et les combattants étrangers et les demandeurs d’asile déboutés reconnus coupables d’avoir enfreint certaines lois.

«Notre approche est qu’ils devraient rester sur l’île autant que possible et si nous pouvons les y garder tout le temps, nous nous efforcerons de le faire», a déclaré Henriksen, qui a affirmé que cette politique s’inspirait du modèle d’immigration australien. . «Nous prévoyons de mettre en place des services de police, des services pénitentiaires, des gardes et des cellules de détention en cas de troubles.»

Lire Aussi:  Le président sénégalais Macky Sall renonce à réduire son mandat en cours

Affaire a suivre ….