Moscou à Londres : «Dans votre zoo, aucun animal n’est capable de donner des ordres à un ours»

Sergueï Choïgou a répondu ironiquement à la déclaration de son homologue britannique qui avait conseillé à la Russie de «ne pas laisser son ours mettre ses pattes en Libye», lui rappelant que Londres n’avait pas de leçons à donner à Moscou.

Le 17 février, lors de la conférence de Munich sur la sécurité, le ministre britannique de la Défense, Michael Fallon, avait exprimé son mécontentement face à une possible alliance militaire entre les gouvernements russe et libyen. Il avait comparé la Russie à un ours, déclarant que l’OTAN et Londres ne voyaient «aucune nécessité à ce que l’ours mette ses pattes» en Libye.

Lire Aussi:  Saif al-Islam: le seul espoir de réunir les partisans de Kadhafi

La réponse de la Russie ne s’est pas fait attendre. Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, lui a répondu non sans une certaine ironie.

«Si on continue avec les animaux, on peut regarder les armoiries du Royaume-Uni. Qu’est-ce qui est dessiné là-bas ? Si je ne me trompe pas, un lion. Il y a un proverbe ancien  : tous les lions sont des chats mais tous les chats ne sont pas des lions. Chacun doit maîtriser ses propres affaires. Nous ne croyons pas que dans votre zoo, il y a un animal qui aurait pu donner des ordres à un ours», a-t-il rétorqué devant un parterre d’étudiants de l’Institut d’Etat des relations internationales de Moscou.

Lire Aussi:  En Reconnaissance du génocide arménien: des députés allemands menacés de mort