Le troisième sexe reconnu officiellement aux États-Unis

Un tribunal de l’Oregon a reconnu l’ex-militaire Jamie Shupe, 52 ans, comme n’étant «ni homme ni femme». Shupe est devenu le premier citoyen des États-Unis qui est légalement une personne «neutre».

Selon la décision judiciaire, Shupe a reçu un passeport, où il est qualifié comme «ils» («they»), ce qui est considéré plus politiquement correct que «ça»(«it»).

Ce précédent fait des Etats-Unis le huitième pays au monde où le catalogue des sexes disponibles contient un troisième sexe. Ce dernier existe déjà en Inde, en Allemagne, en Nouvelle-Zélande, au Pakistan, au Bangladesh, au Népal et en Australie.

Selon les médias américains, psychologiquement Shupe est un homme qui a le corps inhérent au sexe masculin. Mais mentalement, il se sent comme une femme depuis son enfance.

Lire Aussi:  Un ingénieur chinois avoue avoir contracté le virus du sida sur une poupée sexuelle

Shupe a fait face à une pression psychologique pendant toute sa vie, à partir de l’école primaire. En outre, cela ne l’a pas empêché de rejoindre les rangs des forces armées des États-Unis, où il a servi pendant presque deux décennies. À 49 ans, après avoir pris sa retraite de l’armée, l’ex-militaire s’est marié avec une femme et a commencé à élever une fille.

Après sa retraite de l’armée, le transgenre a finalement cessé de se sentir comme un homme, il a commencé à se transformer en une femme à l’aide d’un traitement hormonal. Cependant, Jamie Shupe n’a pas été satisfait du sexe féminin, il a donc choisi de devenir une personne neutre.

Lire Aussi:  État-unis : Née avec quatre jambes et deux colonnes vertébrales, Dominique aura une vie normale

Via Sputniknew.fr