Vers une nouvelle dévaluation du franc cfa

VERS LA FIN DE LA MUTUALISATION DES DEVISES À LA BEAC, OU LA MORT DE LA CONVERTIBILITÉ ILLIMITÉE

La BANQUE DES ETATS DE L’AFRIQUE CENTRALE, va modifier son statut au cours de ce mois, pour ne plus mutualiser ses réserves en devises,et ne plus compter sur le concours du trésor français.

À quoi cela signifie concrètement : quand les réserves en devises d’un pays membre,s’epuise,Il puise dans celles des autres membres disponibles au cas echeant du trésor français,pour payer ses importations et ces reglements extérieurs divers,comme par exemple,ses remboursements de dettes, les transferts d’argents des particuliers, l’entretien de ses missions diplomatiques…etc.

Lire Aussi:  Obama : Intervenir en Libye pour tuer Kadhafi était justifié

Ce système ne discipline pas la rigueur dans la zone. Chaque pays explose ses importations, pour compter sur les autres. Pour importer,Il faut que les exportations paient. Le Tchad,n’a plus des réserves de devises depuis plus de deux ans,et vit sur celles du Cameroun, et du Gabon.

La France, qui ne veut plus assurer à vie la CONVERTIBILITÉ ILLIMITÉE, voie d’un bon oeil cette réforme. Dorénavant, LES IMPORTATIONS SERONT LIMITÉES À LA RESERVE EN DEVISES DE CHAQUE PAYS. Cette subtilité met fin À LA CONVERTIBILITÉ ILLIMITÉE DU CFA EN ZONE BEAC, et rend une dévaluation inévitable,compte tenu de l’état extraverti de notre commerce extérieur. En réalité,la FRANCE s’est rendue compte que la CONVERTIBILITÉ ILLIMITÉE profite à la Chine. Elle n’a pas à fournir les devises pour les importations chinoises.

Lire Aussi:  La Russie a terminé sa barrière de séparation entre la Crimée et l'Ukraine