Boeing à l’origine de la mort des 157 passagers du crash d’Ethiopian Airlines

Le gouvernement Ethiopien a confirmé la disparation des 157 personnes à bord du vol ETH302 de la compagnie Ethiopian Airlines à destination de Nairobi ce dimanche 10 mars 2019.

L’avion, un Boeing B737Max 8 immatriculé ETAVJ, s’est écrasé aux environs de Bishoftu moins de 10 minutes après le décollage à 08h36 min de l’aéroport international de Addis Abeba. À bord se trouvaient 149 passagers et 8 membres d’équipage. L’appareil a été mis en service le 15 novembre 2018, donc neuf. Ce genre d’appareil quasi-neuf s’était aussi écrasé en octobre. Un autre incident s’était aussi produit au Canada. Il s’agit donc d’une défaillance du constructeur américain Boeing.

Lire Aussi:  Hitler avait un avion furtif qui aurait pu inverser le cours de la guerre

Toujours dans la nuit de samedi à dimanche, l’un des quatre réacteurs d’un Airbus A380 d’Air France est tombé en panne,  alors qu’il effectuait la liaison Abidjan-Paris. L’appareil, qui transportait 501 passagers, a fait demi-tour et s’est posé sans dommage.

« Nous volions au-dessus du Niger, d’après l’écran de géolocalisation. J’ai vu une boule de feu pendant quelques secondes puis j’ai entendu un grand bruit du côté gauche de l’avion », témoigne un passager, Baudelaire Mieu, journaliste de l’agence Bloomberg.

Selon le directeur général d’Air France KLM pour l’Afrique de l’Ouest, Jean-Luc Mévellec, a confirmé l’information. « Techniquement , c’est ce qu’on appelle un pompage réacteur. C’est une avarie moteur qui est connue », a expliqué un porte-parole d’Air France.

Lire Aussi:  Syrie: La Russie prête à déployer des troupes au sol pour affronter les forces spéciales US

Le gouvernement éthiopien avait annoncé 33 nationalités pour les 157 passagers décédés:

32 Kenyan 
18 Canadiens 
9 Éthiopiens 
8 Chinois 
8 Italiens 
8 Américains 
8 Français 
7 Anglais 
6 Égyptiens 
5 Allemands 
4 Congolais 
4 Indiens 
3 Russes 
2 Marocains 
2 Israéliens 
1 Belges 
1 Ougandais 
1 Yéménite 
1 Soudanais 
1 Togolais 
1 Mozambicain 
1 Norvégien 

Un vrai deuil mondial qui demande des éclairages.

SOurce : Coup Franc