Macron : “Ça ne servait à rien de s’attaquer au régime de Khadafi” sarkozy est un …

Face à des étudiants burkinabè, le président français Emmanuel Macron, en visite mardi à Ouagadougou, a dit ce qu’il pense de l’intervention militaire de 2011 en Libye qui a conduit à la mort de Mouammar Khadafi.
“Vous m’avez parlé d’abord de la Libye, en des termes que je n’aurais pas employé”, a-t-il répondu à un étudiant.
S’il était président de la République, au moment des faits, a indiqué Macron, “je n’aurai pas soutenu l’intervention en Libye”.
Il se dit convaincu que : “Ça ne servait à rien de s’attaquer au régime de Khadafi”.
Le numéro un français soutient qu’il est pour l’intégrité et la stabilité des Etats.
“Je suis pour les peuples souverains”, a-t-il soutenu avant d’insister sur sa position : “Je ne suis pas pour des interventions de l’extérieur qui viennent déstabiliser la situation politique”.
Le président Alpha Condé a rappelé récemment quelle fut sa position face à l’intervention militaire en Libye.
Au sommet du G8 à Deauville, expliquait-il, ‘’nous, le président Issoufou et moi, avions mis en garde les grandes puissances en leur disant ‘n’intervenez pas en Libye. Si vous intervenez, il y aura deux conséquences. La somalisation de la Libye et la prolifération des armes et du terrorisme chez nous’. Mais on ne nous a pas écoutés’’.

 

Lire Aussi:  Les banques centrales préparent la monnaie unique africaine

Aujourd’hui, indiquait le président guinéen, ‘’il n’y a pas d’Etat en Libye et il y a la guerre au Mali, au Burkina, au Niger, au Tchad’’, estimant qu’il Il est aujourd’hui facile pour les occidentaux de reconnaitre que leur intervention en Libye est une erreur.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info