Bénin : Patrice Talon propose un mandat présidentiel unique et non renouvelable

On en sait plus sur la réforme constitutionnelle que souhaite introduire le Président Patrice Talon au Bénin. Élu sur la promesse qu’il ne ferait qu’un seul mandat à la tête du Bénin, Patrice Talon s’apprête à proposer une Constitution qui généraliserait ce principe. Un mandat de 5 ans non renouvelable pour le Président de la République, une révolution en Afrique.

Dans une Afrique où les chefs d’État en fonction tentent souvent de s’accrocher au pouvoir, le Président Béninois, Patrice Talon fait figure d’exception. Respecté pour avoir annoncé qu’il ne demeurera au pouvoir que le temps d’un mandat, adulé pour avoir permis à tous les Africains d’entrer au Bénin sans visa, Patrice Talon et son gouvernement surprennent à nouveau.

La nouvelle constitution sur la table du parlement en mars

Le ministre béninois de la Justice, Joseph Djogbénou, vient d’annoncer que la nouvelle Constitution sera soumise au vote de l’Assemblée nationale ce mois-ci. Elle proposera un mandat unique de 5 ans pour le Président de la République. Si cette réforme était adoptée, le Bénin deviendrait le premier pays d’Afrique à disposer d’un mandat présidentiel non renouvelable.

Pendant la campagne qui a précédé son élection, Patrice Talon avait expliqué qu’il croyait qu’une alternance régulière à la tête de l’État favorisait le développement. A contrario l’enracinement au pouvoir faisait le lit du népotisme et du culte de la personnalité disait-il. Dans l’entourage du Président Talon, on affirme que l’adoption de la nouvelle Constitution renforcera durablement la démocratie béninoise et l’érigera en modèle.

Outre l’introduction du mandat unique, le projet de Constitution proposera des réformes institutionnelles notamment celle du système judiciaire et renforcera le rôle des partis politiques. Le ministre Djogbénou a indiqué que le gouvernement va privilégier la voie parlementaire pour adopter la nouvelle Constitution. Selon certaines sources, la voie référendaire aurait été écartée pour gagner du temps et faire l’économie d’un scrutin national.

AVEC > https://africapostnews.com