La France prêt à verser 2.500 euros aux migrants qui rentreront dans leur pays

La «Jungle» de Calais démantelée, le gouvernement français propose maintenant de verser une prime exceptionnelle de 2.500 euros aux migrants qui accepteront de rentrer dans leur pays.

Suite au démantèlement du camp de la « Jungle » à Calais, les autorités de l’Hexagone ont pris la décision d’inciter davantage les migrants à quitter le sol français pour regagner leur pays d’origine. À cette fin, le gouvernement envisage « de porter à 2 500 euros le montant maximum d’aide au retour » pour les étrangers (hors Union européenne ou pays dispensé de visas) acceptant de renter volontairement dans leur pays, a indiqué Didier Leschi, le directeur général de l’Ofii (Office français d’immigration et d’intégration), cité par l’AFP. Il s’agit notamment d’une augmentation conséquente du dispositif d’aide au retour, car l’allocation de base étant de 650 euros, augmentée pour la première fois de 350 euros en octobre, est désormais majorée de 1 850 euros.

Mais, les migrants ne pourront bénéficier de ce « cadeau de Noël » du gouvernement français que pour une période limitée, puisque l’offre ne sera valable que pour les demandes faites avant le 31 décembre.

Cette mesure vise principalement quelque 7 000 migrants évacués de la « Jungle » et logés actuellement en Centres d’accueil et d’orientation (CAO). En outre, les candidats au retour seront en mesure de bénéficier d’une aide financière de l’Ofii à leur arrivée (aide à la réinsertion sociale, à l’emploi et à la création d’entreprise) allant jusqu’à 10 000 euros.

En plus, l’argent versé par les autorités françaises ne devra pas être utilisé pour acheter le billet d’avion, car l’aide au retour comprend déjà une aide à la préparation du voyage et également la prise en charge des frais de transport.

Bref, il reste à espérer que la générosité du gouvernement français envers ses hôtes temporaires apportera des fruits.

fr.sputniknews.com