Hillary Clinton:Daesh est une création des services secrets américains pour aider au développement d’Israel

Hillary Clinton aurait reconnu dans son livre paru en juin 2014 « Hard Choices » que l’administration Obama avait créé l’Etat islamique afin d’aider Israel à se développer.
Rumeur, hoax, certes mais n’y-t-il pas une part de vérité sachant que les USA ont souvent joué les « apprentis sorciers » ?

Les USA avaient déjà financé et armé les moudjahidines, devenus les Talibans, contre l’Union Soviétique en Afghanistan, puis Al Qaïda enfantant ainsi 2 organisations terroristes incontrôlables. Une fois de plus l’administration Obama a joué aux « apprentis sorciers » en finançant directement ou indirectement Daesh.

Selon les médias arabes, l’organisation terroriste Daesh, aurait été créée dans le but de procéder à un nouveau « partage » dans la région du Moyen-Orient, affirmant qu’une coordination a eu lieu à ce sujet entre Washington et Israel pour créer cet « Etat » dans le Sinaa.

Hillary Clinton, aurait également déclaré dans ses « mémoires » publiées aux Etats-Unis : « Nous avons infiltré la guerre en Irak, en Libye et en Syrie, et tout allait pour le mieux et puis tout à coup une révolution eût lieu en Egypte et tout a changé en 72 heures ».
Selon les sites arabes, Clinton poursuit son récit en ajoutant que « nous étions d’accord avec Israel en Egypte pour annoncer l’Etat islamique dans le Sinaa et le remettre entre les mains du Hamas ».

Il était même question d’annoncer « la naissance de l’Etat islamique le 5 Juillet 2013, et on attendait l’annonce pour reconnaitre, nous et l’Europe, ce nouvel Etat ».
Le livre « Hard Choices » de Mme Clinton renferme d’importantes informations relevant auparavant du « Top Secret », des décisions politiques d’une extrême sensibilité, des interventions et ingérences, etc…

Concernant le passage sur la création du Daesh par les USA, les points de vue divergent. La presse anglophone contourne obstinément le sujet en dénonçant, dans le meilleur des cas, un « faux », la presse russe ne semble même pas en avoir entendu parler alors donc que les médias de langue arabe, repris par certaines sources françaises, affirment que Mme Clinton aurait bel et bien expliqué les sources US du Daesh par la nécessité de remodeler la carte du Moyen-Orient en rééquilibrant les zones d’influence et en redistribuant, ipso facto, les hydrocarbures.

Source : AWDnews