Les troupes camerounaises confondent djihadistes et civils. Elles tuent au moins 70 innocents

Des villageois du nord-est du Nigeria ont accusé les troupes camerounaises d’avoir tué au moins 70 civils dans leur traque des djihadistes de Boko Haram à Gwoza, dans l’Etat de Borno.  

Selon des témoins, les militaires sont arrivés dans la région dimanche.

Muhammed Abba, commandant d’un groupe local à Jimnana qui doit combattre Boko Haram, a déclaré ce mardi que les troupes camerounaises sont arrivées dimanche dernier et ont commencé à tirer sur les villageois.

Abbas Gava, le porte-parole de l’Etat du Borno pour les groupes extrémistes, a indiqué que les villageois qui se sont enfuis ont rapporté que les membres de Boko Haram « sont entrés dans le village et les troupes camerounaises ont tiré sans hésiter ».

Le gouvernement camerounais a rejeté les accusations en déclarant que l’armée est entrainée à respecter les droits de l’homme.

Il ajoute avoir mené une opération coordonnée concernant plusieurs villages frontaliers autour du Lac Tchad fin novembre et a permis de libérer 900 personnes détenus en otages par la secte.

Via > BBC Afrique.