L’étude qui explique pourquoi les femmes noires sont moins attirantes

Par quelle raison arrive-t-il alors à expliquer son indéfendable thèse ? C’est ici que toute la rigueur « scientifique » du docteur Kanazawa s’étale au grand jour.  » Parce qu’ils ont existé beaucoup plus longtemps dans l’histoire de l’évolution humaine, les Africains ont plus de mutations dans leurs génomes que les autres races« . Passons sur l’anachronisme du concept de  » race » pour désigner des groupes humains. Vocabulaire suspect, hérité de la pensée racialiste dont seul des résidus nauséabonds ont survécu au 20 ème siècle.

Les « Africains » constituent une « race » sous la plume du Dr Kanazawa

Outre ce langage douteux, le docteur nous apprend que donc que les  » Africains » sont une  » race« . Les Africains blancs d’Afrique du Sud ou du Zimbabwe feraient donc partie de la même  » race » que les Berbères du Maroc, les Peuls de Guinée, les Balubas du Kasaï ou les Masaï du Kenya. Rappelons donc au docteur que lorsque l’on parle d’humain,  » noir » n’est pas égal à  » africain » et vice versa.

Et de toutes façons, selon le Dr Kanazawa, ces  » mutations génétiques » encourues par les Africains (ou les noirs, on ne sait plus très bien) ne ‘ peuvent pas expliquer pourquoi les femmes noires sont moins attirantes ‘.

Alors? Alors, la seule chose à laquelle cet éminent scientifique pense pour expliquer la beauté inférieure des femmes noires est  » la testostérone« .  » Les Africains (sic) ont un taux moyen de testostérone plus élevé que les autres races (sic) », or  » la testostérone étant androgène (une hormone mâle), elle affecte l’attractivité physique » des femmes négativement.

Aller sur la 3’eme page suivante ci-dessous pour lire la suite ….