Donald Trump veut faire du Brésil un membre de l’Otan, déclare-t-il lors de la visite de Jair Bolsonaro

Donald Trump s’est affiché particulièrement complice avec son allié brésilien, le président Jair Bolsonaro, en visite à la Maison blanche. Lors d’une conférence de presse, il a fait part de son intention de faire du Brésil une puissance intégrée à l’Organisation du traité de l’Atlantique nord. Les deux hommes partagent un programme de rupture avec le multilatéralisme et la lutte pour le climat/.

Donald Trump et Jair Bolsonaro, l’un de ses plus fervents admirateurs, ont affiché leur complicité mardi à la Maison Blanche, louant une proximité sans précédent entre les Etats-Unis et la Brésil. Le président américain Donald Trump a évoqué ce mardi la possibilité que le Brésil devienne membre de l’Otan. « J’ai l’intention d’accorder au Brésil le statut d’allié majeur non-membre de l’OTAN ou même, possiblement, qu’il devienne allié [membre] de l’Otan », a-t-il déclaré.

Lire Aussi:  Conseiller à la sécurité nationale US: Trump a l'intelligence d'un enfant de "maternelle"

« Le Brésil et les Etats-Unis n’ont jamais été aussi proches »

Le président américain, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse dans les jardins de la Maison Blanche, a précisé que cela renforcerait beaucoup la sécurité et la coopération entre les deux pays. Plus tôt dans le Bureau Ovale, Donald Trump avait confié être enclin à favoriser l’entrée du Brésil dans l’Otan, étant donnée la qualité des relations actuelles entre les deux pays et en particulier celles qu’il entretient avec Jair Bolsonaro. 

« Vous faites un travail fantastique, vous avez rassemblé votre pays », a notamment lancé le président américain. « Je veux dire mon admiration et ma reconnaissance envers le président Trump », a répondu le président brésilien, se disant convaincu que le milliardaire serait réélu en 2020. « Le Brésil et les Etats-Unis n’ont jamais été aussi proches », a-t-il lancé, saluant la campagne électorale menée par Jair Bolsonaro, élu comme lui sur un message de rupture. 

Lire Aussi:  Le Conseil de sécurité nationale US propose à Trump de tuer Kim Jong-un

Rejet du multilatéralisme et de l’Accord de Paris

Au-delà d’une passion commune pour les tweets et d’un goût revendiqué pour la provocation, l’ancien magnat de l’immobilier et l’ex-parachutiste sont à l’unisson sur nombre de sujets, de leur rejet du multilatéralisme à la dénonciation de l’accord de Paris sur le climat. 

Créée au début de la Guerre froide, l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan) est devenue la principale organisation militaire commune de défense avec 29 pays membres en Europe et en Amérique du Nord. A ses 12 fondateurs (Etats-Unis, Belgique, Canada, Danemark, France, Grande-Bretagne, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal), se sont d’abord ajoutés au fil des ans sept pays: la Grèce, la Turquie, l’Allemagne, l’Espagne, la Pologne, la Hongrie, la République tchèque.

Lire Aussi:  Les Etats Unis se prépare à une guerre chimique à la frontière Nord-coréenne.