Le président de la CAF a reçu tardivement le visa américain

Le président de la Confédération africaine de football (CAF) a reçu son visa d’entrée aux États-Unis, où il doit se rendre pour une réunion du conseil de la Fifa.

Ahmad n’a pas pu prendre part à l’ouverture de la réunion de deux jours, ce jeudi, parce qu’il a tardivement reçu le sésame. Plusieurs sources ont annoncé jeudi matin que le Malgache s’était vu refuser un visa par les services consulaires américains.

« Je confirme l’information », avait déclaré à la BBC une porte-parole de la CAF, Nathalie Rabe, ajoutant qu’elle ignorait la raison pour laquelle le visa avait été refusé à Ahmad.

Lire Aussi:  Le Sénégal donne son accord pour une "présence permanente" militaire américaine

Mais la CAF déclare par la suite que la demande de visa du patron du football africain a effectivement été accordée. Ahmad pourra dès lors prendre part à la réunion de deux jours du conseil de la Fifa, qui se tient à Miami jusqu’à vendredi.

Le projet d’extension du nombre de sélections nationales devant participer à la Coupe du monde, de 32 à 48 équipes, sera être examiné lors de cette rencontre.

Six autres membres africains du conseil de la Fifa, qui ont reçu à temps le visa d’entrée aux États-Unis, prendront part à la réunion de Miami. Il s’agit de la Burundaise Lydia Nsekera, du Congolais Constant Omari, du Tunisien Tarek Bouchamarou, de l’Égyptien Hany Abo Rida, du Guinéen Kabélé Camara et du Malawite Walter Nyamilandu.

Lire Aussi:  Syrie: L'armée Américaine en fuite après une avancée de l'armée Russe

Ahmad a été élu président de la CAF en mars 2017. Il avait promis de lutter contre la corruption au sein de l’organisation.

Mais il a été critiqué récemment parce qu’il n’aurait pas respecté les statuts de l’instance dirigeante du football africain, lors de l’attribution des éditions de la Coupe d’Afrique des nations 2021, 2023 et 2025.