Une étudiante russe de 14 ans construit une bombe atomique pour son projet scientifique

Alors que le programme nucléaire nord-coréen suscite beaucoup d’attention et suscite des tensions parmi les superpuissances du monde, une adolescente russe a créé une bombe atomique de 5 kilotonnes pour le salon de la science de son école.

Viktoriya Anzhelika Fille d’un capitaine de marine et d’un ingénieur en aéronautique, elle a décidé de présenter une bombe A complète dans le cadre de son projet afin de « montrer aux gens que ces choses-là ne sont pas si dangereuses »., âgée de 14 ans, est l’un des 137 étudiants qui ont participé cette semaine à la foire scientifique du krays.

« Les bombes atomiques n’ont pas tué autant de personnes que de voitures ou de cigarettes, pourtant les gens ont de forts préjugés contre elles. » Elle dit que la construction d’une bombe est à peine plus compliquée et dangereuse que la construction d’un lave-vaisselle.

Lire Aussi:  La Chine vient de dévoiler son robot « le plus humain »

«Mes parents m’ont un peu aidé, mais j’ai effectué l’essentiel du travail. J’ai travaillé plus de 200 heures dessus, mais c’est complet et fonctionnel. »
Elle espère que sa bombe montrera aux gens que les bombes atomiques sont de «simples machines comme les autres» et aidera le public à avoir moins peur des armes nucléaires.

Malgré de nombreuses critiques de la part des parents et des enseignants, le projet de Viktoriya Anzhelika a remporté la première place. Sa bombe atomique sera présentée lors de l’Expo-sciences junior nationale qui se tiendra à Moscou en Juin. Quelques organisations, y compris Greenpeace, ont annoncé leur intention de perturber l’événement si son «arme» est exposée.

Lire Aussi:  Video : Israël lance le premier robot équipé d’un revolver

En dépit de ces menaces, Viktoriya dit qu’elle est déterminée à «être à Moscou et à gagner. »
Ce n’est pas la première fois qu’un projet d’école controversé suscite la controverse en Russie. En 2011, un élève de 15 ans de Moscou a été renvoyé de l’école après avoir eu l’intention de se cloner.