La chute d’Apple a coûté à Warren Buffett près de 4 milliards de dollars aujourd’hui

La dévotion de Warren Buffett envers Apple pèse lourdement sur son portefeuille. L’Oracle d’Omaha a perdu près de 4 milliards de dollars après l’avertissement des ventes d’Apple. Buffett détient environ 252,5 millions d’actions d’Apple, ce qui fait de Buffett le deuxième investisseur en importance du groupe. La position représente 25,7% du portefeuille total de Buffett et constitue de loin le principal avoir de Buffett.

Apple a dégringolé de 10% jeudi, et la valeur de la participation de Berkshire dans Apple (AAPL) a chuté à environ 36 milliards de dollars, contre près de 40 milliards de dollars mercredi. Berkshire a investi pour la première fois dans Apple au début de 2016. À cette époque, le seul autre avoir technologique de Buffett était IBM (IBM).

Lire Aussi:  Le Conseil de sécurité nationale US propose à Trump de tuer Kim Jong-un

Ce stock est tombé en disgrâce ces dernières années. IBM n’est plus une participation importante dans Berkshire. Mais Buffett a félicité Apple et son PDG, Tim Cook, à plusieurs reprises au cours des deux dernières années.

En août dernier, Buffett a déclaré à CNBC qu’il ne se concentrait pas sur les « ventes d’iPhone au cours du prochain trimestre ou de l’année prochaine », ajoutant qu’il aimait Apple car il y a « des centaines de millions de personnes qui vivent pratiquement leur vie » sur l’iPhone. Buffett a admis qu’il n’utilisait pas d’iPhone. Il a cependant une tablette iPad.

Apple ne sera pas la dernière victime du ralentissement en Chine
Buffett a également qualifié l’iPhone de « très bas prix » malgré son prix de plus de 1 000 dollars pour certains modèles haut de gamme – un prix que beaucoup craignent maintenant, c’est trop cher pour les consommateurs des marchés émergents tels que la Chine et l’Inde.

Lire Aussi:  Urgent: un homme a essayé d'''assassiner'' le président américain Donald Trump

Berkshire Hathaway n’était pas immédiatement disponible pour commenter ce rapport. La société n’est pas la seule grande société d’investissement à se faire écraser par les malheurs d’Apple. Le géant des fonds communs de placement Vanguard est le plus grand propriétaire d’Apple, avec une position de près de 340 millions d’actions. BlackRock, State Street et Fidelity font également partie des cinq plus gros investisseurs d’Apple.

Mais les actions de Berkshire ont chuté de plus de 5% jeudi. Et les problèmes chez Apple ne sont que les plus récents pour le portefeuille de Buffett. Berkshire détient une participation importante dans la banque Wells Fargo (WFC), une banque en proie au scandale. Les autres sociétés dans lesquelles elle détient d’importantes participations, notamment Kraft Heinz (KHC) et Goldman Sachs (GS), ont également pris du retard sur le marché.

Lire Aussi:  Obama annonce que les Etats-Unis vont riposter au piratage russe de la présidentielle