Le ministre espagnol des Affaires étrangères affirme “l’Europe a besoin des africains »

Le ministre socialiste espagnol nie les migrations massives vers l’Espagne et affirme que “l’Europe a besoin de sang neuf et des africains pour sortir de la récession ”

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Josep Borrell, nie que les 21 000 migrantsqui arrivent en Espagne cette année font partie de la migration de masse : “Nous banaliserons le mot ‘masse”‘, a-t-il dit aux journalistes, “Nous parlons de 20 000 (migrants) jusqu’à présent cette année pour un pays de plus de 40 millions d’habitants, ce n’est pas une migration de masse”

L’Espagne est devenue le principal point d’entrée des migrants, surpassant l’Italie et la Grèce cette année, en raison de leur nouveau gouvernement socialiste qui appelle à un assouplissement de la politique frontalière.

L’Italie a adopté une position très ferme sur la migration, réduisant considérablement le nombre d’immigrants cette année de plus de 80 % selon l’Organisation internationale pour les migrations.

“L’évolution démographique de l’Europe montre que si nous ne voulons pas nous transformer progressivement en un continent vieillissant, nous avons besoin de sang neuf, et il ne semble pas que ce sang neuf provienne de notre capacité à procréer”, a déclaré Borrell, affirmant que l’Europe avait besoin de niveaux de migration plus élevés en raison de la baisse des taux de natalité.

La négation de la vérité par l’Espagne ne fera qu’accroître le problème des migrations massives en Europe, bien qu’ils auront probablement plus de sang… sur leurs mains.

Source: Voice of Europe,