Un tribunal égyptien condamne à mort 75 manifestants y compris un enfant de 6 ans

Un tribunal égyptien a condamné à mort 75 personnes y compris un enfant de 6 ans pour avoir participé à une manifestation en 2013 contre le renversement du président démocratiquement élu du pays, Mohamed Morsi.

Des membres éminents de l’organisation des Frères Musulmans, interdite par la loi, figurent parmi ceux qui ont été exécutés par la Cour pénale du Caire samedi pour leur participation à la manifestation de sit-in sur la place Rabaa dans la capitale égyptienne, Le Caire.

Les décisions seront référées à la principale autorité légale islamique de l’Egypte, le Grand Mufti, pour un avis non contraignant, a rapporté Al-Jazeera.

Lire Aussi:  Le chef de l'ex-junte malienne Amadou Sanogo jugé à partir du 30 novembre

La loi égyptienne exige que toute peine capitale soit transmise au Grand Mufti avant qu’une exécution puisse avoir lieu, selon Al-Jazeera.

La décision du Mufti est rarement ignorée par les tribunaux. En 2014, le mufti a rejeté une condamnation à mort proposée pour le chef des Frères musulmans, Mohamed Badie, qui fait partie de la même affaire. Badie a depuis été condamné à la prison à vie.

Un verdict final est attendu pour le 8 septembre.