Livraison du premier chasseur F-35 à la Turquie

La Maison-Blanche fait la sourde oreille à l’opposition du Congrès et livre un premier F-35 à la Turquie.

Malgré l’opposition du Congrès américain, Washington a livré un premier avion de chasse F-35 à Ankara. C’est au cours d’une cérémonie à Fort Worth, au Texas, que la Turquie a reçu hier, jeudi 21 juin son premier avion de chasse F-35.

« Un deuxième avion devrait être livré dans les prochains jours. Les deux avions seront transférés à une date ultérieure à la Luke Air Force Base en Arizona, où des pilotes turcs reçoivent une formation », a indiqué le lieutenant-colonel Mike Andrews, un porte-parole du Pentagone.

Les membres du Congrès américain se sont opposés à la livraison des F-35 à la Turquie qui a commandé des systèmes de défense antimissile russes S-400.

Lire Aussi:  Vous pouvez maintenant acheter votre propre avion de chasse russe

La vente de F-35 à la Turquie avait été momentanément bloquée, car Trump craignait que la Turquie représente une menace pour l’OTAN. L’amendement affirmait que l’achat de S-400 augmenterait les tensions et les risques pour l’alliance. La Russie a lancé la production de S-400 à la demande d’Ankara. Ils seront remis au gouvernement turc l’été prochain.

Lors de la visite du 3 au 4 avril à Ankara de Vladimir Poutine, le président turc Recep Tayyip Erdogan a demandé que la livraison des S-400 se fasse le plus rapidement possible. Le directeur général de Rosoboronexport, Alexandre Mikheev, a souligné que la Russie respecterait les délais de l’accord de vente signé avec la Turquie.

De même, le directeur de l’Organisation de coopération technique et militaire russe, Dmitry Shogayev, a déclaré que le système Pantsir avait été proposé pour protéger les batteries des systèmes de missiles S-400.

Lire Aussi:  Une attaque électromagnétique de Pyongyang pourrait anéantir 90% de la population US

La compagnie Lockheed Martin Corporation, qui fabrique les avions F-35, a déclaré être prête à livrer les premiers chasseurs à Ankara le 21 juin. La Turquie est partenaire du consortium international qui a financé le F-35 depuis 2002.

Les liens entre les deux alliés de l’OTAN sont tendus depuis que la Turquie a lancé une offensive contre les milices kurdes (YPG) dans le nord-est de la Syrie.

Le F-35 est également le projet d’armement le plus cher de l’histoire des États-Unis. La Turquie projette d’en acheter 100 dont 30 feront partie du premier lot. Ils seront mis en service en automne 2019.