Des bombardiers russes envoyés en mission en Alaska interceptés par des chasseurs furtifs américains

Deux bombardiers russes « Bear » TU-95 ont été interceptés vendredi par des chasseurs furtifs américains F-22 dans l’espace aérien international au large des côtes de l’Alaska, selon le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord.

Les bombardiers à longue portée russes ont atterri dans la zone d’identification de la défense aérienne, qui s’étend sur environ 200 milles au large de la côte ouest de l’Alaska.

Vers 10 h HE, deux chasseurs NORAD F-22 basés en Alaska ont intercepté et identifié visuellement deux bombardiers à long rayon d’action russe TU-95 «Ours» qui volaient dans la zone d’identification de la défense aérienne sur la côte ouest de l’Alaska, au nord du Les Aléoutiennes, « le porte-parole du NORAD et de l’USNORTHCOM, le major Andrew Hennessy, a déclaré dans un communiqué.

Lire Aussi:  L’armée malienne achète un sous-marin nucléaire d’occasion

Les avions russes ont été « interceptés et surveillés par les F-22 jusqu’à ce que les bombardiers quittent l’ADIZ le long de la chaîne des îles Aléoutiennes en direction de l’ouest » et ne sont jamais entrés dans l’espace aérien américain, selon le communiqué.

La dernière interception de ce type d’avions russes par des avions américains a eu lieu le 3 mai 2017.