L’Elysée envisage de retirer à Harvey Weinstein sa Légion d’honneur

L’Elysée a engagé des démarches auprès de la grande chancellerie de la Légion d’honneur pour priver de sa décoration le producteur américain Harvey Weinstein, accusé de harcèlement sexuel, agressions ou viol par une trentaine de femmes.

Celui qui est aujourd’hui au cœur d’un scandale à Hollywood avait été fait chevalier de la Légion d’honneur par le président Nicolas Sarkozy, en mars 2012.
“L’Elysée a initié des discussions avec la grande chancellerie de la Légion d’honneur pour évoquer ce cas” explique la présidence. “Une décision sera prise à l’issue des discussions.”

Harvey Weinstein, qui nie toute relation non consentie, est accusé d’avoir agressé ou harcelé sexuellement de nombreuses femmes au cours des trente dernières années.
“L’Elysée considère ce comportement comme contraire à l’honneur” dit la présidence française.

Lire Aussi:  Centrafrique : Jean-Yves Le Drian s'inquiète de la présence russe et la perte des ressource naturel

Le retrait d’une Légion d’honneur se fait sur proposition du grand chancelier de la Légion d’honneur, en l’occurrence le président de la République, et requiert l’avis du ministre des Affaires étrangères et du conseil de l’ordre de la grande chancellerie.
Une fois la décision prise, le retrait est officialisé par un décret du chef de l’Etat.

Des accusations en chaîne

Celui qui a longtemps fait la pluie et le beau temps à Hollywood s’est transformé en véritable intouchable depuis la parution la semaine dernière d’enquêtes dans le New Yorker et New York Times révélant ces accusations en chaîne.
L’Académie qui remet les prestigieux Oscars tient samedi une réunion de crise pour décider d’éventuelles sanctions contre le producteur déchu Harvey Weinstein

Lire Aussi:  Une épidémie tueuse se répand en France

Renvoyé dimanche dernier de sa propre compagnie, le producteur sera d’ailleurs retiré du générique de ses prochains films. Sa femme, Georgina Chapman a annoncé par voie de communiqué qu’elle souhaitait divorcer.
“Mon cœur saigne pour toutes ces femmes qui ont subi une immense douleur à cause de ces actes impardonnables (…) J’ai décidé de quitter mon mari. Prendre soin de mes jeunes enfants est ma priorité numéro 1 et je demande à la presse de respecter cette intimité” écrit-elle.
Pour elle aussi, les conséquences pourraient aussi également financières car cette styliste possède une marque de vêtement qui habille depuis près de 10 ans de nombreuses stars du tapis rouge comme Eva Longoria, Blake Lively ou encore Nicolas Kidman. Un empire qui génère plus de 17 millions d’euros par an mais dans lequel son mari n’aurait officiellement aucune part.

Lire Aussi:  Macron qualifie les opposants aux réformes de «fainéants»

Harvey Weinstein aurait lui une fortune personnelle qui s’élève à plus de 125 millions d’euros, qui pourrait bien lui être utile dans la bataille judiciaire qui s’annonce.

Il risque des poursuites mais seulement si des plaintes sont déposées. Les peines pour viols peuvent aller jusqu’à 25 ans de prison.

M6 Infos