Un Baby-sitter transporté à l’hôpital après avoir inséré un bébé dans son vagin

40773

Une femme de 31 ans a été admise au Centre médical de l’Université de Cincinnati hier après du’un petit-garçon de 14 mois qu’elle a servi de Baby-sitter, s’est coincé dans sa cavité vaginale.

Latifah Brown a appelé le 911 vers 21h30 la nuit dernière, déclarant qu’elle avait un bébé coincé dans son vag!n. L’opérateur a d’abord supposé qu’elle accouchait à la maison et envoyait une ambulance sur le site. Les ambulanciers ont eu une grande surprise lorsqu’ils sont arrivés sur le site et ont vu ce qui se passait réellement.

L’un des ambulanciers paramédicaux, Brian Whitmore, a raconté l’incident dans un entretien avec WBNS-10 TV. Le petit garçon portait une couche et un pyjama, mais il avait ses jambes et son abdomen coincé dans le vag!n de la femme.

Les ambulanciers ont passé plus d’une heure sur le site en essayant de libérer l’enfant de sa position difficile mais ne pouvaient pas sortir le tout-petit. “Je ne sais pas comment elle a eu l’enfant là-dedans! Nous étions tous deux aussi forts que possible et il ne sortirait pas. ”

Mme Brown et l’enfant ont finalement été transportés à l’hôpital, où les médecins ont pu les séparer après une opération délicate. Le jeune garçon souffre d’une hanche disloquée, mais les médecins ne pensent pas qu’il souffrira de séquelles de l’incident.

La femme a été interrogée par la police et elle a avoué avoir inséré délibérément l’enfant dans sa cavité vaginale. Elle a expliqué qu’elle se sentait déprimée après que son docteur lui a dit qu’elle ne pouvait jamais avoir d’enfants et voulait savoir comment elle devait accoucher.

Mme Brown est maintenant confrontée à un total de 11 chef d’accusations criminelles, y compris une négligence accrue envers les enfants qui causent des lésions corporelles et pourraient passer jusqu’à 65 ans de prison. Son avocat a demandé une évaluation psychiatrique, affirmant qu’elle n’est pas apte à subir son procès.

Ne manquez aucune information de nous, cliquez sur le bouton J’aime ci-dessous pour nous suivre sur Facebook

PARTAGER SUR