Missile balistique iranien : la France emboîte le pas aux USA et hausse le ton

La France s’est dite inquiète de la construction par l’Iran de sa troisième usine de fabrication de missiles balistiques.  

Le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal, s’est dit inquiet de la construction par l’Iran de sa troisième usine balistique.

Selon la chaîne d’information libanaise El-Nashra, Romain Nadal a appelé les Iraniens à respecter les résolutions onusiennes et à éviter de recourir à ce qu’il a qualifié de mesures provocatrices.

Mais selon la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’ONU, seules les mesures visant à fabriquer des missiles ayant la capacité de porter des ogives nucléaires est interdite.

Conséquemment, Téhéran a souligné que le programme balistique iranien n’était pas « concerné » par l’accord de Vienne ni par la résolution 2231.

Le général Amir-Ali Hajizadeh, commandant en chef du département aérospatial du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), a fait part hier, jeudi 25 mai, de la construction de la troisième usine souterraine de fabrication de missiles balistiques.

Cette prise de position de la France intervient alors que les responsables iraniens ont toujours souligné la nécessité de la poursuite du programme balistique du pays.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qassemi, a affirmé que l’Iran poursuivrait sans faillir son programme de missiles balistiques.

 « Les pays qui soutiennent le terrorisme et l’extrémisme sont connus de tous et, on ne peut pas les en dédouaner », a-t-il ajouté.

Qassemi a jugé infondé ce genre de déclarations sur le programme de missiles iranien.

« Dans le cadre de sa politique nationale, l’Iran poursuivra les programmes de défense et de dissuasion qui contribuent à la stabilité et la sécurité de la région ainsi qu’à la lutte contre le terrorisme », a-t-il réitéré.

Et de conclure : « L’Iran ne permettra pas aux autres de souffler mot sur cette question. »

Source : PRESSTV