Hitler avait un avion furtif qui aurait pu inverser le cours de la guerre

Un avion allemand expérimental sans empennage, qui a effectué son premier vol en 1944, aurait pu inverser le cours de la Seconde Guerre mondiale, affirme le magazine National Interest.

Le groupe américain Northrop Grumman a récemment annoncé la création d’un nouveau bombardier furtif B-21 pour l’US Air Force. L’appareil aura très probablement la forme d’une aile volante, design qui limite sa signature radar. Toutefois, ce design est loin d’être innovant.

« Le premier avion à réaction de ce type a été conçu par les frères Horten qui vivaient dans l’Allemagne nazie. Il a même été baptisé « chasseur furtif pour Hitler » », rappelle le magazine.

Lire Aussi:  La Syrie accuse la France d’être impliquée dans des attaques terroristes à l’arme chimique

Les travaux de conception du Horten Ho-IX, souvent appelé Gotha Go 229, ont commencé après qu’Hermann Göring, commandant en chef de la Luftwaffe et ministre de l’Aviation, a déclaré que le Troisième Reich devait se doter d’un avion capable de transporter 1 000 kg de bombes sur 1 000 km à 1 000 km/h.

Les frères Reimar et Walter Horten, qui avaient travaillé depuis longtemps sur un planeur sans queue, ont présenté un projet d’aile volante à une commission d’experts qui l’a vite approuvé.

Le nouveau schéma aérodynamique, qui réduisait la résistance de l’air, permettait d’économiser du carburant et d’utiliser des moteurs à réaction.

La société Gotha a bientôt reçu une commande de 40 avions Horten. L’avion a effectué son premier vol en mars 1944. Les premiers essais des avions produits en série ont eu lieu en février 1945, mais les troupes américaines, qui sont entrées à Friedrichroda, en Thuringe, en avril 1945, ont confisqué les avions expérimentaux.

Lire Aussi:  L’Arabie Saoudite menace la Russie d’attentats terroristes si elle ne lâche pas la Syrie

Selon le magazine, les rumeurs sur la faible signature radar du Horten Ho-IX sont exagérées, « mais l’application même du principe d’aile volante réduit la surface de réflexion, ce qui est typique pour les avions furtifs ».

Toutefois, le Ho-IX surpassait les avions de son époque surtout par sa vitesse. « Peu importe que l’avion ait été détecté, s’il peut devancer n’importe quel intercepteur », note le magazine.

« Le Ho-IX aurait pu devenir une véritable menace pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais il était encore loin d’être produit en série vers la fin de la guerre », conclut le magazine.

Source : Sputnik France