Indonésie : 141 arrestations pour participation présumée à une fête gay

La police indonésienne a mené une opération d’envergure anti-gay dans un immeuble de Djakarta ce dimanche soir. Un signe de la pression croissante subie par la communauté homosexuelle dans ce pays à forte majorité musulmane.

141 hommes ont été interpellés dimanche soir dans un immeuble de Djakarta où se trouvaient une salle de gymnastique et un sauna. Une opération de police visant clairement à intimider les homosexuels. Des photos des hommes interpellés, assis sur le sol torse nus ont été diffusées sur les réseaux sociaux :

L’homosexualité légale, sauf à Aceh

Les interpellés sont accusés d’avoir participé à une fête homosexuelle. Pourtant, le fait d’être gay n’est pas interdit en Indonésie, pays à très forte majorité musulmane, sauf dans la province d’Aceh qui applique la charia. Parmi les interpellés, une dizaine d’hommes accusés de se prostituer, risquent toutefois dix ans de prison.

Il y a moins d’une semaine, le 17 mai, à Aceh, un tribunal islamique a condamné deux jeunes hommes de 20 et 23 ans à être frappés en public de 85 coups de canne chacun : “Il a été prouvé, juridiquement, de manière convaincante, que les deux se sont rendus coupables de relations homosexuelles”, avait alors déclaré au tribunal le juge Khairil Jamal.

Au début du mois de mai également, quatorze personnes avaient été interpellées à Surabaya parce qu’ils participaient à une fête gay.

Avec : M6info