Golfe Persique : nouvelle confrontation entre l’Iran et les États-Unis

Des responsables américains ont prétendu que des vedettes iraniennes s’étaient rapprochées, lundi 24 avril, d’un destroyer de la marine américaine dans les eaux du golfe Persique.

Selon l’agence de presse iranienne Fars, ces deux responsables américains avaient confié à la chaîne Fox News que les vedettes iraniennes s’étaient rapprochées du destroyer USS Mahan dans les eaux du golfe Persique.

Le destroyer Mahan de la marine américaine a dû activer le signal d’alarme et changer de cap après avoir rencontré le navire de guerre iranien dans le golfe Persique, ont-ils prétendu.

« L’incident a eu lieu lundi, après que le navire iranien est entré dans une zone située à 1 000 verges du destroyer USS Mahan équipé des armements. Le navire américain a changé de cap et a tiré des fusées éclairantes », ont déclaré ces deux responsables américains à Fox News.

Lire Aussi:  Pyongyang promet «une fin pitoyable» au sous-marin USS Michigan

Cependant, le navire iranien a tenu la distance à 1 000 verges du destroyer américain, sans tirer aucun signal d’alarme. Par le passé, l’Iran et la marine américaine se sont affrontés à plusieurs reprises dans le golfe Persique.  Selon l’armée américaine, en 2016, au moins 35 confrontations ont eu lieu entre les navires de guerre de la marine américaine et les navires iraniens.

Venus de plusieurs milliers de kilomètres de loin, les États-Unis se donnent tous les moyens et prétextes pour perturber la sécurité du golfe persique en vue d’ y justifier leur présence militaire illégitime. Ce sont les Américains, eux-mêmes, qui sont à l’origine de tous les actes de déstabilisation et de provocation, au Moyen-Orient et dans le golfe Persique. Tout récemment, les autorités américaines ont multiplié, gestes et mensonges, pour insinuer que c’est l’Iran qui tente de perturber la sécurité du golfe Persique. Pour ce faire, elles prétendent que la flotte américaine dans le golfe Persique fait l’objet des actes d’harcèlement de la marine iranienne.

Lire Aussi:  Donald Trump pourrait établir un dialogue avec Bachar el-Assad

L’Iran n’a pas tardé à répondre à ces fausses et mensongères allégations.  » Ce sont plutôt les bâtiments de guerre US qui ne cessent de gêner les forces navales iraniennes, qui sont d’ailleurs chez elles, et ont mission d’assurer la sécurité du golfe Persique » soulignent les responsables iraniens. L’Iran établit un lien de cause à effet entre la sécurité de la région et la sienne. L’Iran a la forte conviction que la sécurité de la région, très particulièrement, celle du golfe Persique doit être assurée par les pays de la région et loin de toute ingérence étrangère. Au contraire, les États-Unis ont besoin de créer des tensions et d’inventer les prétextes pour justifier leur présence illégitime dans cette partie du monde, qui est la principale voie de transit d’énergie.

Lire Aussi:  Taubira caricaturée en singe par Charlie Hebdo au nom de la liberté d’expression