Cameroun: Voici le nouveau mode opératoire de boko haram

1075

Le gouverneur de la région de l’Extrême Nord, Midjiyawa Bakari, informe dans un message porté signé le 2 mars 2017 que la secte terroriste nigériane, Boko Haram, a muté son mode opératoire en procédant à « la remise de colis piégés à des enfants naïfs en vue de semer dans le désarroi dans des familles paisibles ».

Le gouverneur demande à tous les sous-préfets de la région de prendre des dispositions idoines pour sensibiliser les populations dans les unités respectives de commandements.

Le changement du mode opératoire de la secte intervient à la suite d’installations, il y a deux ans, de comités de vigilance constitués de civils dans la partie septentrionale du pays. Ces comités constituent un maillon important dans le renseignement sécuritaire permettant d’identifier des kamikazes avant qu’ils ne fassent exploser des bombes.

Entre juillet 2015 et juillet 2016, Boko Haram a perpétré au moins 46 attentats suicides, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, tuant plus de 500 civils, selon Amnesty International.

Au sein des forces de sécurité camerounaise, souligne Amnesty, 67 personnes ont également été tuées depuis 2014. « Dans plus de la moitié des attentats-suicides de Boko Haram, ce sont des fillettes qui transportaient et déclenchaient les explosifs », révèle l’ONG internationale.

Camer.be