Moscou à Londres : «Dans votre zoo, aucun animal n’est capable de donner des ordres à un ours»

Sergueï Choïgou a répondu ironiquement à la déclaration de son homologue britannique qui avait conseillé à la Russie de «ne pas laisser son ours mettre ses pattes en Libye», lui rappelant que Londres n’avait pas de leçons à donner à Moscou.

Le 17 février, lors de la conférence de Munich sur la sécurité, le ministre britannique de la Défense, Michael Fallon, avait exprimé son mécontentement face à une possible alliance militaire entre les gouvernements russe et libyen. Il avait comparé la Russie à un ours, déclarant que l’OTAN et Londres ne voyaient «aucune nécessité à ce que l’ours mette ses pattes» en Libye.

Lire Aussi:  L’OTAN annonce le plus grand déploiement de troupes contre la Russie depuis la guerre froide

La réponse de la Russie ne s’est pas fait attendre. Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, lui a répondu non sans une certaine ironie.

«Si on continue avec les animaux, on peut regarder les armoiries du Royaume-Uni. Qu’est-ce qui est dessiné là-bas ? Si je ne me trompe pas, un lion. Il y a un proverbe ancien  : tous les lions sont des chats mais tous les chats ne sont pas des lions. Chacun doit maîtriser ses propres affaires. Nous ne croyons pas que dans votre zoo, il y a un animal qui aurait pu donner des ordres à un ours», a-t-il rétorqué devant un parterre d’étudiants de l’Institut d’Etat des relations internationales de Moscou.

Lire Aussi:  Pourquoi la Russie déploie-t-elle autant de navires en Méditerranée?