La Maison Blanche prépare des actions secrètes visant à renverser Vladimir Poutine

1416

La Russie a accusé mercredi 21 janvier les Etats-Unis de vouloir “dominer le monde”, notamment en imposant leur position sur la crise ukrainienne aux Européens, après le discours sur l’état de l’Union du président américain Barack Obama.
“Les Etats-Unis ont pris le cap de la confrontation […] et veulent dominer le monde”, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lors d’une conférence de presse. “Le discours d’hier d’Obama montre qu’au centre de la philosophie américaine, il n’y a qu’une chose: ‘nous sommes les numéro un’, et tout le monde doit le reconnaître”, a-t-il souligné.

 

“Renverser Vladimir Poutine”

Le porte-parole du président russe, Dimitri Peskov, ne s’est pas montré moins vindicatif. Dans une interview à l’hebdomadaire “Argumenty i Fakty”, il affirme que les Occidentaux veulent “isoler la Russie, étouffer son économie et renverser Vladimir Poutine”.

Le conflit en Ukraine n’est selon lui qu’un prétexte. “Si ça n’avait pas été la Crimée” ou l’est de l’Ukraine, “ils auraient trouvé autre chose.” Mais “je suis persuadé que l’Ouest ne pourra pas se débarrasser de nous”, a-t-il ajouté.
Sanctions

Lors de son discours annuel sur l’état de l’Union devant le Congrès américain, Barack Obama s’est satisfait que les sanctions occidentales aient affaibli la Russie, désormais “isolée” et dont “l’économie est en lambeaux”. Le président américain s’est félicité du “travail difficile” accompli par les Etats-Unis pour “imposer des sanctions” contre Moscou l’an dernier.

Aujourd’hui, ce sont les Etats-Unis qui se tiennent forts et unis avec leurs alliés, tandis que la Russie est isolée et que son économie est en lambeaux”, a déclaré le président américain.

Cela “ne correspond pas à la réalité actuelle”, a répondu Sergueï Lavrov. Les Américains vont finir par “réaliser qu’on ne peut pas maintenir cette position sans cesse”, a-t-il estimé, appelant les Etats-Unis et tous les autres pays à adopter “la philosophie de la coopération et non pas celle de la dictature”.

Moscou accusé d’intervention directe en Ukraine

Les combats ont redoublé d’intensité depuis une dizaine de jours en Ukraine. Kiev a affirmé mardi soir que les troupes ukrainiennes avaient été attaquées directement par l’armée régulière russe près de Lougansk, une région sécessionniste prorusse voisine de Donetsk. “Absurdité totale” et “hallucinations”, a répondu Moscou.

Ces accusations d’attaque directe par l’armée régulière russe, sur plusieurs points près des villes de Zymohiria et Slovianoserbsk situées à une vingtaine de kilomètres de Lougansk, sont une première depuis la signature des accords de paix de Minsk.

\Source  AWDNEWS