Histoire: l’Afrique a accueilli 10 millions de réfugiés européens pendant la second guerre mondial

Au cours de la Seconde Guerre mondiale en Europe, plus de 40 millions de réfugiés ont cherché refuge à l’abri de l’effusion de sang catastrophique qui a englouti le continent pendant plus de six ans. Alors que beaucoup de choses ont été écrites sur l’installation de réfugiés post-Seconde Guerre mondiale dans les camps d’Europe de l’Ouest et d’Amérique, on en sait très peu sur le voyage des demandeurs d’asile en Afrique .

La majorité de ces réfugiés étaient des citoyens de la Pologne de l’Est qui avaient été déplacés à la suite de l’invasion soviétique de la Pologne en septembre 1939, qui a entraîné la mort d’environ 500 000 citoyens polonais et la déportation de près d’un million.

Alors que l’Europe peine à faire face à un afflux massif de réfugiés, en particulier en provenance de l’afrique, il pourrait être utile de se souvenir d’une voie similaire empruntée par les réfugiés européens il y a environ un demi-siècle.

Nous devons nous rappeler cependant que ces camps de réfugiés ont été établis dans des zones qui étaient sous la domination coloniale britannique. Il est donc difficile de dire dans quelle mesure les hôtes étaient impliqués dans la décision de laisser entrer les réfugiés puisque la décision était finalement entre les mains des maîtres coloniaux.

Comparant la crise actuelle des réfugiés avec celle qui a suivi la Seconde Guerre mondiale, Piotr Puchalski, chercheur sur les relations entre la Pologne et l’Afrique, a déclaré: « Il est possible que les Européens conservent aujourd’hui un contrôle plus formel sur le flux des réfugiés dans la région. Dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique elle-même, par exemple par le biais d’une organisation internationale, il pourrait être plus facile de diriger les réfugiés vers divers endroits plus proches de leurs foyers.

Cela ne veut pas dire que je suis un partisan du colonialisme, mais ce système, par ailleurs exploiteur, était au moins plus favorable à la gestion de la crise des réfugiés pendant la Seconde Guerre mondiale.  »

Afrique

Environ 35 000 réfugiés polonais se sont installés en Afrique orientale et australe. La majorité de ces réfugiés venaient de l’est de la Pologne. Ils ont voyagé sur des navires britanniques, effectuant un voyage ardu de plusieurs semaines impliquant la perte de vies et de biens. Ils ont été mis en place dans des régions qui étaient sous l’Empire britannique dans des endroits comme l’Ouganda, le Kenya et le Tanganyika.

Environ 22 camps ont dû être construits en Afrique pour héberger les réfugiés de Pologne. Dans tous ces campings, des écoles polonaises, des églises et des centres communautaires ont été créés.

moyen-Orient

Pendant la guerre, lorsque le nombre de réfugiés quittant l’Europe atteignit son paroxysme, l’Administration du Moyen-Orient pour le secours et les réfugiés (MERRA) établit et géra des camps en Syrie, en Égypte et en Palestine où des milliers d’Européens s’installaient à tout moment. La majorité des personnes résidant dans ces camps venaient de Croatie, de Bulgarie, de Yougoslavie, de Bulgarie et de Turquie.

« Nous avons embarqué pour l’Iran de Krasnovodsk. Mon frère souffrait du typhus et le médecin polonais lui a dit que la traversée serait très rude et qu’il ne le ferait pas. Et mon frère a dit: «Je sais que je pourrais mourir, mais au moins je mourrai dans un pays libre, pas ici».

Les paroles de Henry Frank Kustra ci-dessus témoignent du désespoir avec lequel les Européens cherchaient à quitter leur continent profané à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Les réfugiés du Moyen-Orient qui fuient les horreurs infligées par l’État islamique se posent comme l’un des plus grands problèmes de l’Europe aujourd’hui. En mai de cette année, le politicien polonais Jaroslaw Kaczynski a annoncé que le pays n’accepterait pas un seul réfugié pour des raisons de sécurité. Plus tôt en février, la Croatie et la Slovénie avaient imposé des limites significatives au nombre de réfugiés entrant dans leurs frontières.