40 millions de Russes se préparent aux « bombardements nucléaires »

La Russie entame  des « manœuvres de protection civile », du 4 au 7 octobre, en envoyant  40 millions de citoyens dans 5000 abris souterrains et en réunissant 200.000 professionnels d’unités de sauvetage et 50.000 pièces d’équipement. De mémoire humaine, c’est le plus grand exercice d’auto défense jamais réalisé. Il a lieu quelques jours seulement après que le Département d’État américain ait menacé  la Russie d’attaques terroristes sur ses villes.

Vladimir Poutine a ordonné à toutes les villes de Russie de prendre part à cet exercice urgent de défense civile, à partir d’aujourd’hui. Près du tiers de la population russe, soit 40 millions de personnes, prendront part à l’exercice pour préparer les citoyens russes à un « bombardement nucléaire imminent ».

Lire Aussi:  La Russie sauve encore une fois l'Europe d'une nouvelle vague migratoire

Alors que les troupes de l’armée syrienne sous le couvert de la puissance aérienne de la Fédération détruisent systématiquement les terroristes islamiques d’Obama, les États-Unis envoient précipitamment leur secrétaire d’État adjointe aux affaires européennes et eurasiennes, Victoria Nuland (alias « fuck the E.U. ») à Moscou ce soir du 4/10/2016. On s’attend à ce qu’elle publie une «menace finale» contre la Russie, mais des experts russes disent qu’elle ne sera même pas écoutée.

La logistique de cette opération de mise à l’abri de 40 millions de citoyens est d’une ampleur gigantesque et elle ne peut que s’effectuer dans un objectif bien précis: préparer le sauvetage de la population et exercer les unités de secours et les militaires à la prise en charge du pays. Dans le même temps, le commandement principal de la Marine (MCON) a stationné leurs sous-marins d’armes atomiques à leurs « points de frappe » le long des deux côtes est et Ouest des États-Unis.

Lire Aussi:  YouTube interdit à 28 pays de regarder une vidéo exposant la violence d’Israël contre les manifestants

Aller sur la 2’eme page ci-dessous pour lire la suite …