Une découverte par erreur multiplie par 30 la durée de vie des batteries au lithium

L’autonomie des batteries vient sans doute de faire un énorme bond en avant, grâce à la science certes, mais surtout grâce à beaucoup de chance, car la découverte qui a permis de multiplier par 30 la durée de vie des batteries au Lithium est surtout due au fruit du hasard !

C’est en effet une erreur de manipulation des nanofils d’or que les scientifiques utilisaient pour leur expérimentation qui est à l’origine d’une probable révolution. Mya Le Thai, une étudiante travaillant sur le projet avait des restes de gel électrolytiques de plexiglas sur les mains quand elle a manipulé les nanofils d’or. Résultat, ces derniers étaient recouverts d’une fine pellicule de ce composé.

Lire Aussi:  Le premier médicament connecté à internet autorisé aux Etats-Unis

Personne n’aurait peut-être jamais eu l’idée de réaliser cette manipulation, pourtant grâce à cette découverte par erreur, les batteries au lithium passent de 7000 cycles de charge et décharge à plus de 200000 ! Il est même possible que cela aille au-delà, car pour l’instant des aveux même du responsable de ce projet, Reginald Penner : « Pour l’instant, nous n’avons pas encore tout compris du fonctionnement de ces batteries ».

Beaucoup de travail de recherche reste à faire pour d’une part comprendre ce nouveau phénomène dans les batteries et d’autre part, pour l’ajuster afin d’optimiser au mieux la durée de vie de ces dernières et pour voir si ce gel pourrait être utilisé sur d’autres types de batteries. Cela fait des années que les scientifiques planchent sur différentes batteries afin de pouvoir proposer des produits plus adaptés à nos nouveaux usages, notamment sur les terminaux mobiles, les PC portables et les drones par exemple.

Lire Aussi:  Google va créer une division réalité virtuelle dans ses locaux

Il ne fait aucun doute si les batteries aux nanofils d’or ne sont pas trop chères, que nous devrions en retrouver sur des produits électroniques, voire même dans les voitures électriques. En tout cas, il s’agit d’une découverte vraiment prometteuse !