Donald Trump:  » Certains africains sont des imbéc*les, paresseux, bons qu’à manger,faire l@mour et voler « 

Parlant à Indianapolis, Trump, qui est aussi le porteur du flambeau présidentiel républicain a réitéré sa promesse d’expulser les africains en particulier ceux d’origine kényane, y compris leur fils Barack Obama.

 » LES AFRO-AMÉRICAINS SONT TRÈS PARESSEUX. LE MIEUX QU’ILS PUISSENT FAIRE EST DE VADROUILLER DANS LES GHETTOS, DÉPLORANT LA FAÇON DONT ILS SONT DISCRIMINÉS. CE SONT LES GENS QUE L’AMÉRIQUE N’A PAS BESOIN. ILS SONT LES ENNEMIS DU PROGRÈS. REGARDEZ LES PAYS AFRICAINS COMME LE KENYA, PAR EXEMPLE, CES GENS SONT EN TRAIN DE VOLER LEUR PROPRE GOUVERNEMENT ET VONT INVESTIR L’ARGENT DANS DES PAYS ÉTRANGERS. DU GOUVERNEMENT À L’OPPOSITION, ILS SONT QUALIFIÉS POUR ÊTRE UTILISÉS COMME UNE ÉTUDE DE CAS À CHAQUE FOIS QUE DE MAUVAIS EXEMPLES SONT NÉCESSAIRES. COMMENT FAITES-VOUS CONFIANCE, MÊME À CEUX QUI ONT COURU LOIN POUR SE CACHER ICI, AUX ÉTATS-UNIS SE CACHANT DERRIÈRE L’ÉDUCATION? IL PARAÎT QU’ILS ABUSER DE MOI DANS LEURS BLOGS, MAIS JE NE ME SOUCIE PAS PARCE QUE MÊME L’INTERNET QU’ILS UTILISENT EST LA NÔTRE ET NOUS POUVONS DÉCIDER DE L’ÉTEINDRE DE CE CÔTÉ. CE SONT DES GENS QUI IMPORTENT TOUT, Y COMPRIS DES ALLUMETTES. POUR MOI, LA PLUPART DE CES PAYS AFRICAINS DEVRAIT ÊTRE COLONISÉ À NOUVEAU POUR UN AUTRE 100 ANS PARCE QU’ILS NE SAVENT RIEN SUR LE LEADERSHIP ET L’AUTO-GOUVERNANCE  »

Lire Aussi:  Présidentielle au Congo-Brazzaville : les chances du général Mokoko face à Denis Sassou Nguesso

Aller à la 2’ème page ci-dessous pour lire la suite , a expliqué Donald Trump amèrement pendant qu’i donnait des éclaircissements sur la façon dont il envisage de reconstruire l’Amérique et restaurer sa gloire perdue .

« JE PROMETS DE FAIRE DE L’AMÉRIQUE UNE GRANDE À NOUVEAU EN RÉTABLISSANT NOTRE DIGNITÉ QUE NOUS AVONS DEPUIS PERDU PAR OBAMA. RAISON DE PLUS POUR QUE JE CROIS TOUJOURS QUE LUI ET SES FRÈRES ET SŒURS DU KENYA DEVRAIT ÊTRE EXPULSÉS VERS LE KENYA POUR METTRE L’AMÉRIQUE EN SÉCURITÉ.  »

Des sources ont indiqué que la grive de Trump n’a pas eu bon augure avec le Camp Carson et ils ont depuis de se distancer des mots de Trump.

Lire Aussi:  Sahara occidental : Alger appelle Paris à soutenir l'autodétermination